Grimmiana, ou Recueil des anecdotes, bons mots, plaisanteries de Grimm, avec les pensées, maximes et jugemens de ce philosophe: extraits tant de sa correspondance que de celle de La Harpe, des mémoires et brochures du temps ... et un choix de bons mots de Mlle. Arnould

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 96 - Les Femmes, dupes de deux p.... -froid qui les méprisent, trahissent l'homme qui mérita le mieux d'elles. Les Suisses ne me pardonneront jamais le mal qu'ils m'ont fait. Le Magistrat de Genève sent ses torts, sait que je les lui pardonne, et les réparerait s'il l'osait. Les Chefs du peuple élevés sur mes épaules, voudraient me cacher si bien que l'on ne vît qu'eux.
Page 92 - J'y ai été, j'ai amassé là une centaine de mille francs. Je suis revenu; je me suis remis à faire des vers, et en voilà que je vous apporte... Ils sont toujours mauvais? — Toujours; mais votre sort est arrangé, et je consens que vous continuiez à faire de mauvais vers. — C'est bien mon projet...
Page 95 - Les Rois et les Grands ne disent pas ce qu'ils pensent, mais ils me traiteront toujours généreusement. La vraie Noblesse qui aime la gloire et qui sait que je m'y connais, m'honore et se tait.
Page 39 - Il est écrit : Sois heureux à ta mode, Car tel est notre bon plaisir. Fait l'an septante et mil sept cent, Au petit Carrousel en la cour de Marsan ; Assis près d'une femme aimable, Le cœur nu sur la main, les coudes sur la table. Signé : DENIS, sans terre ni château, Roi par la grâce du gâteau.
Page 97 - Les gens de bien, s'il en existe encore, gémissent tout bas sur mon sort; et moi je le bénis, s'il peut instruire un jour les mortels. Voltaire, que j'empêche de dormir, parodiera ces lignes. Ses grossières injures sont un hommage qu'il est forcé de me rendre malgré lui.
Page 97 - Les magistrats ne me pardonneront jamais le mal qu'ils m'ont fait. Le magistrat de Genève sent ses torts, sait que je les lui pardonne, et les réparerait s'il l'osait. Les chefs du peuple, élevés sur mes épaules, voudraient me cacher si bien que l'on ne vît qu'eux.
Page 33 - Ne fit jamais qu' œuvre parfaite ; Et par un contraste nouveau II veut que votre heureux ciseau Du héros descende au trompette. fi Réponse de M. de Voltaire à un Evéque de bonne compagnie qui lui avait envoyé un Mandement contre les incrédules. J'ai reçu votre mandement ; Je vous envoi ma tragédie.
Page 27 - J'ai vu de Beaumarchais le drame ridicule, Et je vais en un mot vous dire ce que c'est ; C'est un change où l'argent circule Sans produire aucun intérêt.
Page 95 - Sentiment du public sur mon compte , dans les divers états qui le composent. Les rois et les grands ne disent pas ce qu'ils pensent; mais ils me traiteront toujours honorablement.
Page 96 - ... m'honore et se tait. Les Magistrats me haïssent à cause du tort qu'ils m'ont fait. Les Philosophes, que j'ai démasqués, veulent à tout prix me perdre, et réussiront. Les Ëvêques, fiers de leur naissance et de leur état, m'estiment sans me craindre, et s'honorent en me marquant des égards. Les Prêtres vendus aux philosophes aboient après moi pour faire leur cour.

Bibliographic information